Bienvenue > Actualités > Caroussel


Recherche, Culture scientifique et humanités

Colloque international

L’objet du colloque est d’examiner les savoirs de l’épreuve et d’examiner en quoi un tel savoir génère de la confiance. En partant de l’idée que tout apprentissage suppose quelque chose comme le passage d’épreuves, le colloque se propose d’interroger les savoirs grâce auxquels ces passages peuvent être compris, ainsi que les effets de ces savoirs sur la confiance.
Certains de ces savoirs peuvent être référés à des paradigmes plus ou moins anciens de la pédagogie : le paradigme platonicien de la réfutation ou de la critique des représentations ; le paradigme « deweyen » du problème. Beaucoup de formateurs et de courants didactiques se saisissent également du paradigme psychanalytique de la cure, et particulièrement lacanien, pour penser ce passage. Enfin, le passage des épreuves semble mettre en jeu une pensée autant qu’un usage de l’affect et de l’incertain : c’est quoi, faire avec l’affect de ceux qui sont dans l’épreuve ou qui sont devant l’incertain ?

Toutefois, la recherche de ces savoirs semble poser deux questions.

La première tient à ceci : s’ils sont des savoirs pour ceux qui conduisent, la question est aussi d’examiner si et comment ceux qui sont conduits les font leur. Si l’on peut et même si l’on doit avoir un savoir des épreuves pour conduire, l’enjeu est aussi que ces savoirs deviennent savoirs pour ceux qui sont conduits. Cela transforme-t-il le rapport que nous devons avoir à la notion d’épreuve ?

La seconde, qui peut être comprise comme une extension de la première, demande si le souci de la transmission suppose un tel savoir des épreuves. Peut-être faut-il dire que la notion d’épreuve est plus une catégorie de l’apprentissage que de la transmission. Il n’est donc peut-être pas impossible de s’en passer pour penser l’école et la transmission.

Le colloque veut être exploratoire : si son ambition est de construire l’idée qu’il n’y a pas de pédagogie sans savoir des épreuves et sans savoir de ce qui permet la confiance dans l’épreuve, il ne considère pas que ces savoirs vont de soi, mais explore un certain état de ces savoirs, et s’efforce d’examiner la légitimité de chacun d’eux ainsi que de la
2
notion même d’épreuve dans son rapport à la construction de la confiance, tant en nous-mêmes que dans les institutions. Si son objet actuel concerne pour le principal la formation de formateurs (enseignants, travailleurs sociaux), il vise à construire de façon suffisamment générale ces savoirs et les problèmes associés pour qu’ils puissent s’étendre à d’autres publics.

Télécharger le programme

En savoir plus :
https://epreuve.sciencesconf.org/

Inscriptions ouvertes jusqu'au 14 mars 2019.

Informations pratiques :

Date de l'évènement : du 25 mars 2019 au 27 mars 2019
Lundi 25, Mardi 26 et Mercredi 27 mars 2019
De 9h à 18h
Lieu(x) : École supérieure du Professorat et de l'Éducation
Maison de l'Université
Place Émile Blondel
76130 Mont-Saint-Aignan

Contact :

Partenaires : Normandie Université
Université de Rouen Normandie
Université de Caen Normandie
CIRNEF (Centre Interdisciplinaire de Recherche Normand en Éducation et en Formation)
UFR Sciences de l'Homme et de la Société
EFTS (Éducation Formation Travail Savoirs)

ECOLE SUPERIEURE DU PROFESSORAT ET DE L'EDUCATION DE L'ACADEMIE DE ROUEN


Publié le 13 février 2019

mise à jour le 20 mars 2019



Trouver une actualité

Trouver une actualité