Recherche et innovation > Projets scientifiques en cours


Projet ADELNum (Analyses de dispositifs d'écriture/lecture numériques en secteur scolaire)

Cliquer sur le menu déroulant pour en savoir plus >>

 
    
Élaboration et expérimentation de dispositifs d’écriture et de lecture sur supports numériques, dans des classes de premiers et seconds cycles, analyse critériée en équipe pluri-catégorielle, associant des étudiants de M2 MEEF.
Deux types de dispositifs feront l’objet de l’expérimentation : le premier privilégiera l’approche lectorale d’albums de littérature de jeunesse sous format d’applications IOS et le second privilégiera les expériences d’écriture hypertextuelle et/ou collaborative, en étudiant l’impact des logiciels adaptés pour la classe sur le processus rédactionnel.



    -    Université de Rouen (ESPE de l’académie de Rouen ; Laboratoire DySoLa)
    -    Canopé, sites de Rouen et du Havre
    -    Académie de Rouen


 
      Responsable : Anne-Marie PETITJEAN
                             maitre de conférences, DYSOLA

       Membres : Anne Cordier (MCF SIC ESPE),
                         Jean-Louis Cléro (formateur ESPE),
                         membres des institutions partenaires,
                         étudiants des masters MEEF

 
Page en construction les 19, 20 et 21 septembre 2016 ; merci de votre compréhension.
          
    
      Des dispositifs d’écriture/lecture numériques seront élaborés, expérimentés en classe et analysés en tenant compte de trois perspectives :

      -    leur intégration aux situations d’apprentissage scolaires prévues par l’enseignant(e), dans le cadre des orientations de la « grande ambition numérique pour l’école » (Loi pour la refondation de l’école 2013)
      -    les usages sociaux en ligne, au plus proche des usages effectifs des adolescents et des perspectives d’usages professionnels et privés, en veillant aux critères de scolarisation des « genres numériques », au sens de « genres scolarisés » (Boré 2007 ; Denizot 2013)
      -    les paramètres qualifiés par la recherche pour la distinction d’une littératie numérique modifiant les critères de textualité, d’auctorialité, de rapport à la norme et de clôture du texte (Gefen, 2010 ; Saemmer, 2015 ; Bouchardon 2014 ; Penloup, Liénard 2008).

La question de l’écriture comme mode d’accès privilégié à l’écrit (« bascule d’une société de l’écrit en société de l’écriture », Petitjean, Houdart-Merot 2015) permet d’interroger sous l’angle de la production d’écrits en mutation la formalisation d’un « numérique scolaire ».
Il s’agira donc de tenir compte à la fois des descriptions de la littératie numérique déjà actées par la recherche, intégrant les perspectives de migration translittéracique, de répertoire multimodal, ou d’interactivité « de manipulation »  (Crozat, Bachimont et al. 2012 ; Lacelle, Lebrun 2014 ; Cordier, Delamotte 2014 ; Bouchardon 2014 ), et des ressources disponibles pour un professeur titulaire et un professeur stagiaire pour concevoir et analyser des dispositifs pédagogiques innovants. Ce projet doit permettre d’impulser des pratiques innovantes et de définir ressources et articulation à la recherche, dans le cadre d’un groupe de réflexion à constituer.